Le Tantra Yoga – L’éternel jeu cosmique

 In Tantra

Le tantra Yoga a toujours abordé avec beaucoup de sérieux les aspects les plus mystérieux du couple. Le tantra Yoga est peut-être une des seules traditions spirituelles – ensemble avec le Taoïsme – à ne jamais rejeter la relation amoureuse comme étant source d’ennuis sur la voie de la transformation spirituelle. Le tantra Yoga, bien au contraire, a toujours encouragé le fait d’affronter avec beaucoup de courage les défis qui se présentent à nous tout au long de la relation amoureuse de couple. Au fait, le tantra Yoga nous apprend comment atteindre le bonheur en couple, à l’aide même du couple et de l’amour qui  se manifeste dans le couple.


Mais aujourd’hui, sans le Tantra Yoga, « l’amour » est un rêve inaccessible pour certains, une source de souffrance et frustration pour d’autres.

Le couple est en crise : notre société, sous l’emprise de la vitesse, de l’efficacité et de la réussite sociale, manque de valeurs féminines authentiques. La femme, espace intime et secret, mystère éternel, est entrée en compétition avec le pouvoir de l’homme et mobilise toute son énergie pour se faire reconnaître socialement. Elle a réussi… Mais à quel prix ?

Pour leur part, les hommes ont difficilement accès à l’intimité amoureuse à défaut d’intimité avec eux-mêmes. Leur peur d’être sensibles, donc vulnérables est très profonde.

En fait, nous avons oublié qu’à l’intérieur de chaque femme il y un homme intérieur (appelé aussi « animus »), caractérisé par dynamisme, autonomie, déterminisme… et à l’intérieur de chaque homme il y a une femme intérieure (appelée aussi « anima ») manifestant des qualités féminines : sensibilité, réceptivité, raffinement, tendresse… Sur le plan de l’identité amoureuse, l’anima est la face cachée des hommes ainsi que leur « femme idéale » et l’animus « l’homme idéal » des femmes. Entrer en relation avec une personne de  sexe opposé nous permet de découvrir notre face cachée comme dans un miroir, l’autre nous révélant ce que nous ne pouvons découvrir seul. Nous intégrons ainsi les deux polarités et nous nous découvrons progressivement l’Androgyne Cosmique (voir la mythologie grecque, la tradition tantrique, ainsi que les travaux de C. G. Jung).

La société d’aujourd’hui, le couple aujourd’hui sont en mal d’amour, ayant perdu l’art de vivre intensément chaque moment de vie comme s’il était le dernier.

 

Or ceci est le début du Tantra Yoga !

 

Le Tantra, tradition indienne vieille de plusieurs milliers d’années est une célébration de la vie, une fête de l’instant présent : ici et maintenant.

La définition du mot Tantra est difficile puisqu’il a une multitude de sens possibles en fonction du contexte : « tissage », « métier à tisser », « instrument d’expression du champ de la conscience », « technique ».

Le Tantra propose une expérience personnelle, une pratique qui engage la totalité de l’être et une transformation intérieure continues. Le Tantra est une sorte de méditation à deux qui prend sa source dans l’union des principes féminin et masculin, dont le moteur est l’énergie érotique. Le Tantra est une invitation à découvrir la dimension sacrée de la rencontre amoureuse et le moyen de faire résonner à l’unisson le corps, les sentiments et la conscience.

Dans le Tantra, nous retrouvons l’innocence de l’enfant, le plaisir de vivre, l’harmonie entre nous et l’univers.

Au cours des siècles, le Tantra Yoga s’est manifestée sous la forme des techniques de méditation, des courants artistiques, d’une cosmologie, des transmissions ésotériques, d’une littérature très variée, et le plus important de la transmission secrète de maître à disciple.

Dans le Tantra, rencontrer un Maître tantrique sur son chemin c’est trouver un diamant parce qu’un maître authentique est celui qui renvoie continuellement son disciple à faire confiance à sa propre expérience intérieure, à sa propre « lumière », à sa propre harmonie avec soi-même et avec l’univers.

Dans le Tantra, la vision du monde repose sur l’équilibre mobile mais constant entre deux principes : féminin et masculin. (Shiva, l’aspect masculin dans l’Univers manifesté, la Conscience universelle qui ne peut être que stable et immobile et Shakti, son Energie universelle, n’est que son propre jeu devant un miroir. L’univers extérieur et toujours un « miroir » pour l’univers intérieur.

Ce jeu cosmique et tantrique à la fois, entre deux principes masculin-féminin  peut être retrouvé à l’intérieur du couple  et encore à l’intérieur de notre corps. Ce jeu tantrique libre est une danse cosmique, une danse amoureuse entre deux principes, féminin et masculin (Yin et Yang).

Dans le Tantra, Shakti est aussi libre que Shiva, elle est toujours sa contrepartie, son épouse. Dans leur union, la création retourne au non dualité.

Dans le Tantra, Shiva, le Dieu de la masculinité, est l’axe du monde. Sa puissance créatrice est éternellement actualisée par la présence de la déesse Shakti, qu’il fertilise sans cesse (selon le Tantra Yoga), ce qui provoque le renouvellement continuel de l’humanité.

Pour les tantriques, le lingam (le phallus) de Shiva s’auto-génère dans l’espace infini de la matrice universelle, le Yoni (la vulve) de Shakti. L’ensemble « yoni et lingam » est le plus souvent désigné sous un seule appellation : « yoni-lingam ». Chaque fois que nous nous arrêtons pour contempler notre existence, pour méditer, nous sommes en face du jeu libre du couple tantrique de Shiva et de Shakti. Selon le Tantra Yoga, la semence c’est Shiva, la fleur c’est Shakti. La conscience c’est Shiva, l’énergie c’est Shakti. Selon le Tantra, Shiva et Shakti sont inséparables : c’est la « fusion tantrique » érotique et sacrée entre la conscience et son énergie.

Comments

comments

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search